Rénovation extérieur du camping-car !

Je me suis lancé il y a quelques temps dans une rénovation de l’extérieur du camping-car, à savoir :

Matériel utilisé :

1) Refaire les vieux joints

Certains joints commençaient à être sérieusement craquelés et comme j’avais déjà eu un souci d’infiltration fin 2019, je préfère prévenir que guérir en les refaisant en totalité.

Avec un cutter je coupe le vieux joint puis on tire pour l’enlever :

Ensuite j’enlève les résidus de colle avec un grattoir (ça peut être long si le joint n’est pas bien venu…) :

Une fois le plus gros des résidus enlevés, je termine avec un chiffon et de l’essence F pour que les surfaces soient bien propres :

Enfin j’applique un peu de Sika 205 avec un chiffon avant de poser le nouveau joint de Sika 522 :

Pour que le joint soit bien lisse je met une goutte de produit vaisselle sur mon doigt et je le passe le long du joint (ça marche aussi avec de l’eau)

Je refais également les joints de tout les éléments extérieurs :

2) Remplacer toutes les vis par des inoxydables

Mon camping-car date de 2000 et à cette époque les vis installées sur les rails n’étaient pas des vis inoxydables, du coup certaines d’entre elles s’abîment avec le temps à force de recevoir de l’eau et cela augmente les risques d’infiltration :

Ensuite je remplace par les nouvelles vis en prenant soin de mettre du Sika 522 sur les tiges et têtes des vis pour bien étanchéifier :

3) Changement des caches-vis

En même temps que les vis, je change les caches-vis qui viennent par dessus, car les miens ont jauni avec le temps et sont devenus très rigides et cassants pour certains.

Au final j’ai remplacé l’entièreté des caches-vis extérieurs : sur tout les rails des parois, au niveau de la porte d’entrée, de la porte du placard et de la soute à gaz.

4) Repeindre où il y a besoin

En enlevant les vieux joints il est difficile de ne pas abîmer la peinture, surtout lorsqu’on doit passer au grattoir pour enlever les restes. J’ai donc acheter de la peinture Ripolin, spéciale étanchéité afin de repeindre aux endroits où c’est nécessaire  :

J’en ai également profité pour repeindre les autres endroits abîmés au niveau des parois et du toit.

Conclusion

Une rénovation pas compliqué mais longue à réaliser : certains joints ne viennent pas en un seul coup et il est long et fastidieux de nettoyer les résidus, surtout sur les parois verticales qui sont alvéolées….

Je n’ai pas compté exactement le temps passé, mais j’estime aux alentours de 15 jours complets de travail.

Quantités utilisées

  • Essence F : un peu plus de 2 bouteilles de 1l
  •  Sika 205 : presque 3 flacons de 30ml
  • Sika 522 : 3 cartouches de 300ml + 2 cartouches 100ml
  • Cache-vis : presque 37 mètres
  • Vis inox : plus de 100
Tu as envie de partager cette article ?

Pour ne pas rater mes prochains articles, inscris-toi à la newsletter :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.