Réparation de ma capucine

Fin novembre j’ai remarqué que le rail côté gauche de ma capucine était un peu décollé :

J’ai donc enlever le cache-vis pour essayer de voir dessous l’état de vis. Premier constat : il manque une vis au niveau de la jonction des 2 rails. Et deuxièmement en enlevant la vis située plus à gauche je m’aperçoit qu’elle complètement rouillé (ce qui veut dire qu’il y a eu infiltration d’eau…)

Parlant de mon problème sur internet pour avoir des avis, on me conseille de repercer des trous à 1cm des trous d’origine pour pouvoir refixer le rail dans du bois sain.
Je tente l’opération mais malheureusement le tasseau de bois est complètement pourri : la mèche rentre sans résistance dans celui-ci.
La question est maintenant : quel est l’étendu des dégâts ? Car l’infiltration a pu s’étendre dans la paroi…
J’achète donc un détecteur d’humidité Stanley qui me permet de voir si le taux d’humidité dans la paroi de la capucine est normal ou non :

On « plante » les 2 pointes dans le matériau à tester et on obtient le taux d’humidité

Fort heureusement la paroi n’est pas infiltrée : taux d’humidité de 14/15%, ce qui est normal surtout par temps humide.

Ne pouvant pas réaliser la réparation moi-même je prends RDV chez un réparateur pour un diagnostic plus abouti et un devis. Je me rends chez Jean-Pierre Galopin à Baubigny dans la Manche début décembre. Il constate la même chose que moi : le tasseau de bois est complètement pourri mais la paroi est saine.
Pour 500€ il me propose de réparer cela début janvier. J’accepte son offre et il me met un joint temporaire au dessus du rail pour que le choses n’empire pas d’ici là…

Je pose le camping-car le 3 janvier et le récupère le 5 (merci à Laura et Christopher de m’avoir hébergé le temps de la réparation 🙂 ). Voici quelques photos prisent par le réparateur :

Au final voila les choses effectuées :

– changement du tasseau de bois
– reperçage un peu plus haut au niveau de la tôle en alu (les trous d’origines étaient bien bas apparemment – voir première photo ci-dessus)
– changement des vis rouillées par des vis en inox
– joint du rail refait

Un problème d’infiltration apparemment fréquent sur les capucines de ce genre. Une bonne chose de faite d’avoir pu faire réparer ça 🙂

Tu as envie de partager cette article ?

Pour ne pas rater mes prochains articles, inscris-toi à la newsletter :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *